Cinéma

L’étrange histoire de Benjamin Button

quinta-feira, julho 8th, 2010

L’Étrange Histoire de Benjamin Button (The Curious Case of Benjamin Button) est une nouvelle de Francis Scott Fitzgerald, d’abord publiée dans Colliers Magazine, avant de figurer dans l’anthologie de nouvelles Tales of the Jazz Age.  A l’origine de cette histoire, une phrase de Mark Twain, autre grand auteur américain, écrite dans les années 1920 :« La vie serait bien plus heureuse si nous naissions à 80 ans et nous approchions graduellement de nos 18 ans » .

En développement pendant de nombreuses années par le patron de studio Ray Stark, les droits furent cédés par la Ray Stark Estate pour la récente adaptation du film éponyme réalisé par David Fincher. En filigrane de l’histoire de Benjamin (et de celles des Etats-Unis), c’est aussi certains pans de sa propre vie que l’écrivain évoque.

Synopsis : “Curieux destin que le mien…” Ainsi commence l’étrange histoire de Benjamin Button, cet homme qui naquit à 80 ans et vécut sa vie à l’envers, sans pouvoir arrêter le cours du temps. Situé à La Nouvelle-Orléans et adapté d’une nouvelle de F. Scott Fitzgerald, le film suit ses tribulations de 1918 à nos jours. L’étrange histoire de Benjamin Button : l’histoire d’un homme hors du commun. Ses rencontres et ses découvertes, ses amours, ses joies et ses drames. Et ce qui survivra toujours à l’emprise du temps…la scène avec Brad Pitt en veillard qui apprend à marcher est devenu culte.

Le film “L’étrange histoire de Benjamin Button” a obtenu 13 nominations aux Oscars 2009, parmi ceux, l’Oscar le plus prestigieux, celui du meilleur film.

La maison en petites cubes um curta metragem ótimo

sábado, julho 3rd, 2010

A Casa de pequenos Cubos ( La maison en petites cubes) é um lindo curta japonês de  Knuio Kato.  Ganhou os festivais internacionais de Annecy (França) e Hiroshima em 2008. E o Oscar de 2009. É a história de um velho que vive numa cidade ao nível da água. Quanto mais a água sobre, mais tijolos ele coloca para se manter seco e um dia, para buscar seu cachimbo que caiu no andar de baixo, tem que mergulhar. Neste mergulho, através dos retratos nas paredes, dos móveis, ele revive a história da casa, de sua família, a história da sua vida. Assista. Você vai se emocionar!

L’Amant de Marguerite Duras

terça-feira, dezembro 15th, 2009

Marguerite Duras n’est alors qu’unne lycéenne, en robe de soie, avec des souliers lamés or et coifée d’un feutre d’homme. Elle vit dans la moiteur torride de Saïgon, entre une mère neurasthénique, un jeune frère fragile, un frère plus âgé qui ne songe qu’à faire le mal. Un jour, un riche Chinois, avec une belle limousine noire, l’aborde. De cette fillette, il va faire une femme, il l’aime à la folie, tremblé d’amour, toujours « à la merci d’une insulte ». Elle le désire. Dans un studio de Cholen, ils vivent leur amour voluptueux derrière des persiennes closes.

Tout les sépare et aucun avenir commun ne leur est destiné. Le Chinois est condanné à épouser une femme de son sang, à plier sous le joug paternel ; la jeune fille rêve d’être écrivain et va partir pour la France… Du souvenir de ce premier amour, Marguerite Duras a écrit un livre admirable, tout de concision (111 pages) et de sensibilité, de nostalgie âpre et de volupté. L’Amant a reçu le Prix Goncourt 1984 et a été porté à l’écran par Jean-Jacques Annaud.

Voilà le morceaux le plus joli pour moi :

« Des annés après la guerre, après les mariages, les enfants, les divorces, les livres, il était venu à Paris avec sa femme. Il lui avait téléphoné. C’est moi. Elle l’avait reconnu dès la voix. Il avait dit : je voulais simplement entendre votre voix. Elle avait dit : c’est moi, bonjour. Il était intimidé, il avait peur comme avant. Sa voix tremblait tout à coup. Et avec le tremblement, tout à coup, elle avait retrouvé l’accent de la Chine. Il savait qu’elle avait commencé à écrire des livres, il l’avait su par la mére qu’il avait revue à Saigon. Et aussi pour le petit frère, qu’il avait été triste pour elle. Et puis il n’avait plus su quoi dire. Et puis il le lui avait dit . Il lui avait dit que c’était comme avant, qu’il l’amait encore, qu’il ne pourrait jamais cesser de l’aimer, qu’il l’amarait jusqu’à sa mort. »

Marguerite Duras ( Marguerite Donnadieu) est née en 1914 en Indochine où elle reste jusquà lâge de dix-huit ans…Aprés ses études (mathematiques spéciales, licence de droit, sciences politiques), elle sera secrétaire au ministère des Colonies, de 1935 à 1941. Elle entrera dans la Résistence et s’inscrira au Parti communiste en 1945, dont elle sera esclue dix ans plus tard. Marguerite Duras publie son premier roman, Les Impudents, en 1943. C’est le début d’une oeuvre de fiction importante avec des romans comme : Le Vice Consul, L’Amante anglaise, La Douleur, La Pluie d’ét, etc. Après avoir travaillée comme scénariste et dialoguiste pour le cinéma ( Hiroshima, mon amour), Marguerite Duras va réaliser ses propres films ( La Femme du Gange, India Song, etc.) Elle s’est, par ailleurs, consacrée au théâtre avec des pièces comme : Les Viaducs de la Seine-et-Oise, Des jounées entières dans les arbres, L’Amante anglaise ( Prix Ibsen 1970), etc.

Julie et Julia

domingo, dezembro 13th, 2009

Julia Child a autant contribué au renom de la France aux Etats-Unis que le marquis de La Fayette. Auteure d’un livre de recettes fameux, Mastering the Art of French Cooking (Réussir dans l’art de la cuisine française), elle fut l’une de premières cuisinières de télévision. Sa haute silhouette et sa voix de tête étaient aussi fameuses outre-Atlantique que l’accent et le gabarit de Maïté en France. Voilà pourquoi, lorsque Julie et Julia est sorti aux Etats-Unis, personne ne s’est étonné de la drôle de démarche de Meryl Streep, de ses vocalises et de ses sourires de travers, qui ressemblent presque à des grimaces. Tous les critiques étaient d’accord, elle “est” Julia Child. Le Monde

Synopsis : Julia Child est la femme qui a changé pour toujours la façon de cuisiner de l’Amérique. Mais en 1948, elle n’est encore qu’une Américaine anonyme vivant en France. Le travail de son mari les a amenés à s’installer à Paris, et Julia cherche activement une occupation. C’est alors qu’elle se prend de passion pour la cuisine française… Cinquante ans plus tard, Julie Powell a l’impression d’être dans une impasse. Elle va avoir 30 ans, et pendant que ses amies connaissent bonheur et succès, elle végète dans son travail. Julie se lance alors un défi complètement fou : elle se donne exactement un an, 365 jours pour cuisiner les 524 recettes du livre de Julia Child – Mastering the Art of French Cooking, et elle crée un blog pour relater son expérience… Tiré de deux histoires aussi vraies que réjouissantes, Julie & Julia entrelace les vies de Julie Powell et Julia Child, deux femmes qui, bien que séparées dans le temps, traversent toutes deux une passe difficile, jusqu’à ce qu’elles découvrent qu’avec de justes proportions de passion, de courage – et les bons ingrédients ! – tout devient possible… D’après les livres Julie & Julia de Julie Powell et My life in France de Julia Child et Alex Prud’homme.